TENOU’A, C'EST UNE REVUE, DES ATELIERS ET DES ESPACES D'INTELLIGENCE COLLECTIVE QUI MOBILISENT TOUTES LES SENSIBILITÉS DU JUDAÏSME. ICI, ON QUESTIONNE, ON OSE, ON CRÉE.

  • Odelia Kammoun

Le Lab La parasha d’odÉlia – 42

Odélia Kammoun nous propose cette semaine une parasha dans la plus pure tradition du film catastrophe : “Il y eu des tonnerres et des éclairs, et une nuée épaisse sur la montagne, et un son de cor très intense…la montagne de Sinaï y était toute fumante parce que le Seigneur y était descendu au sein de la flamme ; sa fumée montait comme la fumée d’une fournaise et la montagne entière tremblait violemment. Le son du cor allait redoublant d’intensité (Deutéronome 19, 16-19)” Clairement, la parasha Yitro envoie du lourd, avec ni plus ni moins que la première énonciation des dix commandements par Dieu à Moïse sur le mont Sinaï.”

  • Judith Toledano-Weinberg

UNE MÈRE «SUFFISAMMENT BONNE»

Avec Backstage, nous vous emmenons en vidéo dans les coulisses de chacun des numéros de Tenou’a.
Avec Backstage, nous mettons en lumière un article ou un auteur, pour le plaisir de vous donner envie de dévorer Tenoua.En écho à son article « La Mère (juive), le père et le psychanalyste » Judith Toledano Weinberg nous emmène au coeur du numéro 186: « Tout sur nos mères ». Psychanalyste, elle s’interroge sur l’image de la mère aujourd’hui. Entre déconstruction et injonction inconsciente, elle fait émerger une figure à la fois complexe et familière.