Le Lab La parasha d’odélia – 41

La vision d’Odélia Kammoun de la parasha Bechala’h va rappeler quelques souvenirs de voyage à  nombre d’entre nous : “Cette semaine, c’est le grand jour: ouverture de la mer en deux, fuite dans le désert, noyade des égyptiens. Les Hébreux découvrent aussi que d’être libres c’est cool, mais que d’errer dans le désert l’est un peu moins. Il faut affronter la logistique, et bien évidemment, c’est Moïse qui s’y colle (avec l’aide de son frère Aaron et bien sûr, de Dieu).”

  • En attendant Nadeau

Entretien avec Katharina Volckmer, auteure de “Jewish Cock”

Katharina Volckmer, Allemande habitant Londres, vient de signer son premier roman, Jewish Cock (« la bite juive »). Écrit en anglais, il a été découvert par Grasset, qui l’a fait traduire et en détient les droits mondiaux. Ce court texte prend la forme d’un monologue, où la narratrice adresse une confession à son gynécologue, en attendant la greffe d’un pénis circoncis. Des échos de Portnoy et son complexe de Philip Roth ? Dans le cabinet du docteur Seligman, la haine de soi germanique remplace celle du Juif, tout comme des termes yiddish cèdent la place à une autre langue, si proche étymologiquement, reflet de la force d’attraction entre deux peuples liés par la violence de l’Histoire. Pour En attendant NadeauSteven Sampson  a pu s’entretenir avec cette romancière transgressive et drôle.

5 min. de lecture