Contenu réservé aux abonnés

Le Lab La parasha d’odélia – 52

Cette semaine dans la parasha Metsora, on poursuit notre quête de l’impur… avec les menstruations. Parfaitement. Le mode pandémie est enclenché, avec isolation forcée, et interdiction de toucher quoique ce soit sous peine de le transformer instantanément en objet d’impureté à son tour. Ceci étant dit… n’est ce pas bien pratique, finalement ?

Abonnez-vous pour lire cet article

S’abonner en ligne

  • Odelia Kammoun

Le Lab La Parasha d’Odélia – 51

Odélia Kammoun continue d’explorer les lois de la pureté dans le Texte et de s’interroger sur la prophylaxie en vigueur :
“Cette semaine, dans la parasha Tazria, on continue de surfer sur la vague des impuretés. On démarre par les femmes qui viennent d’accoucher, puis on enchaîne (dans beaucoup de détails) sur les lépreux. C’est précis: descriptions des plaies, vêtements, mesures d’isolement, éventails de sacrifices possibles, etc. En même temps, quand on y pense, c’est peut-être pas mal de s’organiser pour que lépreux et nourrissons ne se côtoient pas forcément… “