Contenu réservé aux abonnés

Les révoltes de l’histoire juive

Si la révolte ne semble pas a priori être une marque forte de l’histoire juive, l’Histoire n’est pas pour autant dénuée de rébellions, dont certaines en changèrent le cours. Petit tour d’horizon.

© Jossef Krispel, Detail of Exchanges, Mistakes, Love, 2008, mural painting (not existing), Jaffa Bay – www.krispel.info

Pourim ou la révolte des Juifs de Perse (-355)

Nous sommes à Suse, en Perse. Le roi Assuérus a un vizir, Haman, lequel ne tient pas les Juifs en amour. Tandis qu’il complote pour faire signer au roi un décret ordonnant l’extermination de tous les Juifs de Perse, la jeune et belle Esther, accompagnée de son oncle Mordekhai, parvient à retourner la situation en informant le roi qui fait pendre le vil Haman et sa famille. Mais l’histoire ne s’arrête pas tout à fait là puisque les Juifs sont aussi autorisés à se venger et massacrent quelque 75 000 Perses.

Hanoukka ou la révolte des Maccabées (-168 à -140)

Alors que le monde juif vit de grandes tensions dans une Judée sous occupation séleucide (disons grecque), entre tentations d’hellénisation, traditionalisme et scandales de corruption (déjà !) autour de la fonction de Grand prêtre, Mattathias, fils de Yohanan le prêtre, refuse d’accomplir un sacrifice païen ordonné par un officier du roi et tue l’officier et un Juif qui vient de le faire. Depuis la montagne où ils sont réfugiés, les Maccabées (du nom du troisième fils de Mattathias, Judas Maccabée) mènent une guérilla autant contre l’occupant grec que contre les Juifs hellénisés.

Abonnez-vous pour lire cet article

S’abonner en ligne