Delphine Auffret

Delphine Auffret

Delphine Auffret dirige la communication de Tenou’a. Après un doctorat en histoire et sémiologie du texte et de l’image à Paris VII – Diderot, Delphine a été directrice de la communication de la LICRA, à l’Alliance israélite universelle et à dirigé le programme d’éducation au numérique Internet Sans Crainte au sein de l’agence TRALALERE.
Elle est aussi très sympathique.

  • Delphine Auffret

Les « Cahiers Noirs » de Shlomi Elkabetz, une conversation qui ne meurt jamais

Six ans après la mort de Ronit Elkabetz, son frère Sholmi lui rend hommage à travers deux films, Vivianeet Ronit, qui forment les deux volets de Cahiers Noirs. Au-delà du travail de titan réalisé sur des centaines d’heures d’archives et de rushes, Shlomi Elkabetz créé une inédite et magistrale œuvre qui éclaire d’un jour nouveau ses films précédents et célèbre la mémoire de sa sœur. Nous l’avons rencontré, pour parler du pouvoir du cinéma, des fantômes et des conversations qui ne meurent jamais.

4 min. de lecture

  • Antoine Strobel-Dahan
  • Delphine Auffret
  • Hélène Waysbord

Hélène Waysbord: La Chambre de Léonie

Confinée dans sa maison de Normandie, Hélène Waysbord entend à la radio ce conseil : profiter de cet enfermement pour lire ou relire À la recherche du temps perdu de Proust.
Elle le prend au mot et écrit, en même temps qu’elle lit, un texte par-dessus un autre texte, qui deviendra La Chambre de Léonie.
Hélène Waysbord, agrégée de lettres classiques, est d’abord enseignante avant de devenir haut fonctionnaire auprès notamment de François Mitterrand. En 2013, elle publiait le bouleversant L’amour sans visage (voir Tenou’a n° 152-153 Été-Automne 2013) dans lequel elle revenait sur son destin d’enfant cachée et sur la tragique disparition de ses parents, assassinés durant la Shoah.

6 min. de lecture