TENOU’A, C'EST UNE REVUE, DES ATELIERS ET DES ESPACES D'INTELLIGENCE COLLECTIVE QUI MOBILISENT TOUTES LES SENSIBILITÉS DU JUDAÏSME. ICI, ON QUESTIONNE, ON OSE, ON CRÉE.

  • Odelia Kammoun

Le Lab La Parash d’Odélia – 35

Cette semaine, Odélia Kammoun est dans le dur de la réflexion politique, avec l’humour qu’on lui connaît :”Dans la parasha Miketz, Pharaon fait sortir Joseph de prison pour que celui-ci puisse l’éclairer sur un rêve étrange qu’il a fait. Joseph annonce 7 années d’abondance, suivies de 7 années de famine: il faut s’organiser dès maintenant et d’ailleurs, Joseph est promu au rang de chef. Quelle idée de génie ! Se baser sur les rêves de nos dirigeants pour établir les politiques publiques de plusieurs décennies…  “

  • Odelia Kammoun

Le Lab La Parasha d’Odélia – 34

Cette semaine, charisme, beauté et réussite au menu d’Odélia Kammoun. Non, il ne s’agit pas d’un soap américain des années 80 mais de la parasha Vayechev: « Avouons qu’il est agaçant, Joseph. La Torah nous fait toutefois comprendre qu’il était plutôt du genre conscient de sa valeur que du genre prétentieux.. subtile nuance que plusieurs lui feront payer cher : ses frères en le jetant dans un puit, la femme de pharaon en l’accusant à tort , l’échanson en le laissant croupir dans sa prison. La suite au prochaine épisode. »

  • Odelia Kammoun

Le Lab La Parasha d’Odélia- 33

Cette semaine, un dessin sanglant (mais drôle) qu’on aurait pu intituler « Aïe ou L’Art de la guerre par Odélia Kammoun » : «  Dans la parasha Vayichla’h, on fait la connaissance de Dina, l’unique fille de Jacob. Elle se fait kidnapper et violer par Sichem, fils du roi d’une ville avoisinante, qui tombe amoureux d’elle et veut absolument l’épouser… #lol. Les frères de Dina, Simeon et Levi, répondent que c’est ok, du moment que tous les hommes de la ville (oui tous) se font circoncire. Ils profitent de la convalescence de cette ville sans prépuce, pour tous les massacrer et ramener leur soeur à la maison. Malin.»

  • Odelia Kammoun

Le Lab La Parasha d’ODélia – 32

Cette semaine, l’imbroglio continue dans la parasha d’Odélia: “Dans la parasha Vayetsé, on continue sur le thème arnaque avec notre cher Laban. Jacob tombe amoureux de Rachel et accepte de travailler 7 ans pour son père, Laban donc, pour pouvoir se marier avec elle. Or, Laban trompe Jacob en lui donnant la main de sa fille aînée, Léa. L’histoire dit que Jacob ne se rend compte de la supercherie que le lendemain de la nuit de noce.. lol. Il obtient finalement de se marier avec Rachel AUSSI, une semaine plus tard. Pratique. Il ouvre ainsi la voie à une complexe histoire de rivalité entre les deux soeurs, qui sont aussi deux de nos quatre matriarches.”

  • Odelia Kammoun

Le Lab La Parasha d’Odélia – 31

Cette semaine, c’est règne de l’entourloupe dans la parasha d’Odélia: «  Dans la parasha Toledot, on apprend la naissance de jumeaux : Jacob et Esaü, les enfants d’Isaac et Rebecca. On connait l’histoire du fameux plat de lentilles, que Jacob a échangé à son frère aîné (de quelques minutes donc), contre le droit d’aînesse. Mais ce n’est pas tout, à la fin de sa vie, Isaac devenu aveugle souhaite bénir Esaü pour que ça soit bien sa descendance à lui, qui devienne LE peuple. Mais encore une fois, sur les conseils de sa mère Rebecca, Jacob se joue de son frère en trompant son père, et réussit à obtenir la fameuse bénédiction. C’est donc de cette arnaque fondatrice (entre autre) que descend le peuple d’Israël. »

  • Odelia Kammoun

Le Lab La parasha D’Odélia – 30

Vous l’attendiez, la voici la Parasha de la semaine vue par Odélia Kammoun « Dans la Parasha Haye Sarah, on fait connaissance de Rebecca, la future femme de Isaac. On l’envoie chercher très loin, on la repère grâce á une sombre histoire de cruche d’eau et de chameau… et elle consent tout naturellement à s’arracher à la maison de ses parents pour aller se marier avec un parfait inconnu. Rebecca serait-elle la première vraie aventurière de l’histoire (ou la première inconsciente, à vous de juger) ? »

  • Odelia Kammoun

Le Lab La Parasha d’Odélia – 29

Cette semaine, il y a comme un doute qui plane dans la parasha vue par Odélia Kammoun: « Dans la parasha Vayera, les trois messagers viennent annoncer à Abraham et Sarah qu’ils vont avoir un enfant…. Alors qu’ils ont tous les deux 90 ans. On retiendra que Sarah explose de rire à cette annonce… Peut-être que le concept fraîchement débarqué d’un Dieu unique capable de miracles lui paraît encore légèrement absurde ? Et vous ? Vous êtes plutôt team Sarah, ou team messagers ? »

  • Odelia Kammoun

La Parasha D’Odélia – 28

Une semaine où Odélia est un peu dans la confusion… et elle n’est pas la seule: “Dans la parasha Lekh Lekha, il se passe mille trucs, un peu comme dans toutes les parashiots de Bereshit. On voit notamment apparaitre les stars bibliques, Avraham et Sarah. En bon premiers juifs, ils partent en voyage en Egypte, et Abraham explique à Sarah (à deux reprises, dont une dans la parasha suivante) qu’il faut raconter qu’elle est sa soeur et non pas sa femme. Sombre histoire, puisqu’à chaque fois, le roi la kidnappe, se marie avec elle, puis est ensuite puni par Dieu. J’avoue que je n’ai pas tout compris…”

 

  • Odelia Kammoun

Le Lab La Parasha d’Odélia – 26

Nous vous l’avions promis, nous retrouvons Odélia Kammoun pour un nouveau cycle et…on commence fort : Dans la parasha Bereshit, la toute première de la Torah, Adam, Ève et le serpent commettent LA faute connue de tous. Ça passe pas crème « L’Éternel‑D.ieu dit au serpent : Parce que tu as fait cela, tu es maudit plus que tous les animaux… A la femme Il dit… la passion t’attirera vers ton époux, et lui te dominera… À l’homme Il dit… C’est à la sueur de ton front que tu mangeras du pain » (La Genèse, 3:17-19)

En plus fait on avait la def du patriarcat dès les premières lignes, et on savait même que c’était une punition. Dieu, ce grand féministe !
  • Ines Weill-Rochant

Le Lab L’identité en questions épisode 3, avec Nabil Ayouch

Nabil Ayouch est un réalisateur et scénariste franco-marocain. Ses films, de Mektoub à Haut et Fort, en passant par Much Love ou My Land, concourent régulièrement dans les festivals et les compétitons internationales.
Fils d’une mère juive française et d’un père musulman marocain, évoluant entre Sarcelles et Casablanca, les questions d’identités ont toujours été centrales dans sa vie et ses choix. Aujourd’hui, il conçoit son identé plurielle de façon apaisée. 
Il en parle avec Inès Weill-Rochant dans l’épisode 3 de L’identité en questions. Une conversation lumineuse à écouter d’urgence.

  • Odelia Kammoun

Le Lab La Parasha d’Odélia – 25

Fin d’un cycle aujourd’hui avec un nouveau dessin Odélia Kammoun.
“Et voilà, on est arrivés à la toute fin de la Torah avec la parasha Vezot Habrakha. Avant de mourir, Moïse a béni les 12 tribus d’Israël dans un long psaume (deutéronome, chapitre 33)… Elles sont toutes venues à son enterrement : petit jeu de shabbat, qui est qui ? »
Et, pas d’inquiétude, la collab avec Odélia continue, on vous donne rendez-vous la semaine prochaine pour Bereshit !
  • Odelia Kammoun

Le Lab La Parasha d’Odélia – 22

Cette semaine, Odélia Kammoun nous présente la parasha sur le mode « A  star is born » :  «  Avec la parasha Nitsavim, on s’approche dangereusement de la fin du dernier livre de la Torah. Moïse est toujours en train de faire son looong discours d’adieu. Il désigne un successeur physique (Josué), mais il fait bien comprendre que la référence ultime des Hébreux devra bien entendu être LE livre. Oui, celui-ci, qu’on est toujours en train de lire chaque Shabbat, quelques milliers d’années plus tard. »