N°176

  • Pascal Monteil

Ces restes de nous

Pascal Monteil fut un jour un polyartiste digital qui triturait ses photos, les amoncelait, les torturait, mettait en scène, peignait, s’inspirant des arts et des mondes embrassés au gré de voyages jamais réellement achevés. Depuis quelques années, l’ordinateur ne sert plus guère et Pascal Monteil travaille à l’aide de fils, de laine, de pièces de tissus. Il coud, il pique, il noue sur des toiles jamais très vierges pour donner vie à ses exils et ceux de ses pères.

3 min. de lecture

Abonnez-vous pour un accès illimité

S’abonner en ligne

Commander le numéro Texte et Textile